UX, UI, Graphic ou encore Web designer : quelles différences entre tous ces métiers ?

Le métier de designer évolue avec les besoins de ses clients, eux-mêmes influencés par les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes de travail et d’utilisation des objets. Parce que la société change, la création occupe un domaine plus vaste, d’où la nécessité pour les designers de se spécialiser. On voit ainsi apparaître de plus en plus d’UX et d’UI Designers, un terme anglo-saxon que le monde du travail adopte peu à peu en France. Mais quelles sont les différences entre ces différents métiers ?

Le Graphic Designer ou Designer graphique

Il s’agit du graphiste qui conçoit des supports de communication, logo, charte graphique etc. C’est assez large et complet. Certains se spécialisent dans les médias numériques, d’autres dans les médias imprimés.

Le designer graphique travaille le plus souvent en collaboration avec un directeur artistique qui est l’échelon au dessus du graphiste, ainsi qu’avec des chargés de communication qui peuvent fournir les contenus textes par exemple.

Le Web Designer et l’UI Designer

L’UI design est l’évolution logique du Web design. Difficile en 2017 de se concentrer uniquement sur le web quand on conçoit une interface. Non seulement l’adaptation sur mobile est indispensable, donnant naissance au responsive design, mais l’application mobile l’est encore plus, d’où l’émergence de l’UI pour User Interface.

l’UI Designer conçoit donc des interfaces de sites internet et d’applications mobiles. Il se concentre principalement sur le visuel afin de construire le support sur lequel l’utilisateur final va interagir. Il peut travailler en collaboration avec un UX designer qui a analysé l’utilisateur final et créé une maquette en amont.

L’UX designer

De plus en plus recherché, l’UX design (UX pour User eXperience) met l’utilisateur final au coeur de la conception d’un produit, soit des sites et des applications mais aussi d’autres supports comme les objets connectés. L’UX designer conçoit ce produit en fonction des besoins de l’utilisateur qui va l’utiliser afin que ce dernier ait une expérience positive avec. Il s’agit d’une approche beaucoup plus psychologique qu’esthétique du design : il doit faire preuve d’empathie et se mettre à la place de l’utilisateur pour le comprendre et concevoir une interface sur-mesure pour lui.

Il intervient en amont de l’UI designer en créant des maquettes qui placent les éléments sur les pages sans aucun design.

Laisser un commentaire

Pour valider votre commentaire, veuillez remplir le champ ci-dessous : *